HANDISPORT LE MANS : site officiel du club de basket de LE MANS - clubeo

Une Défaite malgré un gros combat.

28 avril 2013 - 15:13

Ce n’est certainement pas la fin du championnat rêvé pour une équipe du Mans Handisport un peu émoussée après les trois dernières rencontres en trois week-ends consécutifs.

Une Défaite malgré un gros combat.

Le Mans / Chambray-Lès-Tours : 36/40

Ce n’est certainement pas la fin du championnat rêvé pour une équipe du Mans Handisport un peu émoussée après les trois dernières rencontres en trois week-ends consécutifs. Cependant, il ne faut pas minimiser la victoire de Chambray qui n’était venue pour faire uniquement de figuration après une bonne défaite sur son terrain au match aller 43/66.

Comme quoi, rien n’est jamais acquis. Il faut toujours se battre et ne pas lâcher. Hier, les Manceaux n’ont rien lâché, loin de là. Mais voilà, quand l’adresse fout le camp, il ne reste plus que la chance ou la providence.

Ni l’adresse, la chance ou la providence n’était au rendez-vous. La volonté ne suffisant pas, voici comment la victoire leur à échapper.

Chambray a bien commencé son match et a même menée de 8 points. C’est miraculeux que les Manceaux gagnent ce premier quart temps 12/11.

Au 2e quart temps, la remontée ne va pas se poursuivre. Le pressing mis en place ne fonctionne pas et le retour en zone non plus. Ce 2e quart temps est perdu 4/12. Le score est donc de 16/23 à la mi-temps.

Il faut le repos pour reprendre ses esprits et peut-être repartir sur de bonnes bases.

Le début du 3e quart temps en zone ne donne rien. Chambray accroît son avance et mène 16/31. Pendant plus de 12mn, Le Mans n’a pas marqué le moindre point. Il reste alors environ 3mn dans ce 3e quart temps. Un temps mort de l’entraîneur et une seule décision. Le pressing à nouveau. Il faut réagir coûte que coûte. En 3mn les Manceaux vont infliger un 10/2 à Chambray pour réduit l’écart. 26/33

Le pressing continuera de porter ses fruits, mais pas suffisamment. Le Mans gagne ce dernier quart temps. Cependant, perd le match 36/40.

Ce qui a fait sa force cette saison, c’est la capacité de réaction. Une faculté de ne jamais baisser les bras. Il faudra continuer dans cette voie et surtout ne pas trop jouer avec le feu lors des plays off. Certains écarts se paient chers.

Il faut rendre grand hommage à notre Capitaine Joël Favry (Petit Joe), lequel va maintenant se consacrer à 100 % à la Direction du club. Il laisse sa place sur le terrain à Sosso Bekombo Pierre (Coco) qui espère être à la hauteur pour remplacer ce grand joueur.

Commentaires